19/11/2014

Évocation de la grande guerre dans nos villages

En présence d'une centaine de personnes,l'association« patrimoines vallées des Cabardès »et son groupe histoire sont venus tenir une évocation super intéressante, de la grande guerre dans nos villages,au petit foyer de Villegailhenc. IMG_6392.JPGIMG_6389.JPG

 

 

Son président,JC.Capéra a présenté le déroulement de la soirée et invité les différents intervenants à développer leurs exposés, d'après les « livres d'or  des instituteurs »des villages des Martys,Limousis et Villegly, ainsi que sur "les carnets de route" de soldats de Brousses,Roquefère,Saissac et Villegailhenc: des témoignages poignants...

Une mini-collection d’arsenals de guerre,prêtés par les familles a été présentée, ainsi que divers documents très évocateurs.

Rappelons que 44000 audois furent mobilisés et que 11343 d'entre eux tombèrent au front.

Une assemblée particulièrement captivée, a suivi attentivement les différents intervenants de l'associationIMG_6390.JPG

22:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

08/11/2014

Évocation de la grande guerre ce vendredi au foyer

Afin de célébrer le centenaire de la première guerre mondiale, le Groupe Histoire de l’association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès », vous invite à une évocation de ce conflit particulièrement douloureux.

D’abord en rappelant rapidement ses origines, puis à partir de divers témoignages locaux : les livres d'Or des instituteurs des Martys, de Limousis et de Villegly et les carnets de route de soldats de Brousses, de Roquefère, de Villegailhenc.

A travers un album de cartes postales il sera évoqué la vie de deux enfants de Saissac pris dans la tourmente de la guerre.

Par ces témoignages il s'agira de rendre hommage aux 44000 audois mobilisés et surtout aux 11343 soldats tombés au front, dont le nom figure sur les monuments aux morts de nos villages.

Ces quelques évocations s'inscrivent dans un travail qui sera poursuivi par le Groupe Histoire lors des prochaines années.

Le Groupe Histoire de l’association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès »vous attend nombreux,

              ce vendredi 14 novembre à 21H,au foyer municipal de Villegailhenc,

pour découvrir ces moments tragiques qu’il nous appartient de ne pas oublier, mais aussi, quelques objets gardés précieusement dans nos familles.

21:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

04/11/2014

Expo sur le thème de la vigne et du vin et invitation.

Notre compatriote,artiste-peintre villegailhencois,Jean louis Coste,associé à Martine
Madelaine Richard,vous invitent à venir découvrir leur exposition,en duo, sur le thème de

"la vigne et du vin,"

du 07 au 11 novembre en la salle Georges Brassens à Villemoustaussou.

Le vernissage aura lieu le vendredi 07 novembre à 19Heures.   
Christian Raynaud,maire et vice-président de l'agglo,présidera la affiche a4 expo.jpgcérémonieInvitation vernissage Terre de Vin.jpg

17:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

30/10/2014

Renforcement et enjolivement du pont du château

On le dit et le redit, l'embellissement et la mise en sécurité des voies de notre village occasionne, quelquefois, des désagréments.

Outre les travaux de la troisième tranche de la traversée du village, la rue du Minervois a été bloquée durant une courte période. La cause : les travaux au pont du château, pierre après pierre, dans un agencement artisanal.!cid_17AC5374FEA0478BA4550C22EB83998F@andrePC.png

Faut dire qu'après l'aménagement du site, la réfection du muret (effondré l'année dernière), le relooking du pont ne résulte pas d'une crise d'esthétisme délirante mais d'un réel besoin de consolidation.!cid_4CF8D0227E794B0B97D1B1BDF55BB4C5@andrePC.png

Si en plus c'est très beau, ne nous en plaignons pas. !cid_AB84D4D953574D0FBED610F6A46AF53E@andrePC.png!cid_8D354672A61441959323AF567B162CB8@andrePC.png

Il fera vraiment bon de se promener, à pied, dans le coin. De s'y asseoir sur un banc et d'écouter le silence uniquement interrompu du chant des oiseaux et de l'écoulement des eaux du ruisseau.!cid_934823D561554DB699B35C51B8C58EA6@andrePC.png

Quelle paix, quel bonheur, quelle tranquillité.

Bien dans le traditionnel,le pont du château aura pris un sacré coup de jeune

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

28/10/2014

NENE s'en est allé après son ultime combat.

Il est arrivé durant l' hiver 1954 au bureau de postes de Villegailhenc en qualité de receveur-distributeur des PTT.
Il distribuait le courrier à pied le matin, non seulement au village, mais aussi dans les domaines des alentours ( La Pomme, Jouclary, La Bouriette, Le Thou). L'après midi il était affecté au bureau pour servir les usagers et pour assurer la gestion comptabilité.

Très vite , il a souhaité s'intégrer au village et a été membre actif dans les différentes association du village ( sport boules lyonnaise, avec Charles Rajol, amicale laïque, avec Mrs Brunac et Bernat).

Loubet Jean dit"Néné",nous a quittés à l'âge de 91 ans

Groupe Théâtral 1965.jpgUn grave accident de voiture en présence de son fils Christian l'immobilisa 3 mois et l'éloigna du travail durant 9 longs mois.

Il aimait particulièrement le football , lui, le toulousain mais il a aussi su, lentement apprécier le rugby à 13. Il était présent sur les stades pour suivre les équipes villegailhencoises mais aussi carcassonnaises.

ll participa pleinement à la révolte de 1968, lui qui avait connu 1936.

Dés 1970,il manifesta son intention de monter en grade en devenant receveur de 4 ème classe. En 1971 , il quitta Villegailhenc pour un village des Landes ( Le Muret)..
Sa famille n'ayant pu,s'intégrer à cause du climat,de l'éloignement des parents etc..) 1 an plus tard , il eut l'opportunité de revenir dans I'Aude plus spécialement àThézan des Corbières.

Le décès de sa mère, qu'il adorait particulièrement   le rendit morose pendant longtemps,(Son père ayant mis fin à ses jours alors qu'il était jeune)  tout comme la maladie récurrente de son fils Claude .

En 1977,un drame terrible survint: le décès par accident de son fils Christian.

Dans l'incapacité totale de poursuivre son travail , il prit sa retraite dés novembre 1977 .
 Il ne parvint que des années plus tard à surmonter cette douloureuse épreuve .Entre temps , il eut l'opportunité d'acquérir une maison au lotissement du Trapel pour y vivre le reste de sa vie avec son épouse.

Un deuxième coup du sort, quelques années plus tard, l'empêcha définitivement de jouir pleinement de sa retraite, malgré les voyages que son épouse et lui ont effectué en France et à l'étranger.

Même s'il n'avait pas l'occasion de voir souvent ses 2 petites filles,cause éloignement,il était toujours très heureux et fier de leur présence.
Il était très intéressé par la poésie,et de temps en temps,il lui arrivait d'écrire des poèmes empreints de mélancolie. Ses thèmes privilégiés: l'amour pour les autres,la soif de justice et de liberté,le refus de la guerre,la famille.

 Homme de conviction et combattant pugnace, il milita à la CGT retraités, et à I'ANARC,( combattants volontaires de la résistance).

La maladie commença alors à lui rendre la vie difficile et, dés l'âge de 84 ans et la mort dans l'âme, il dut continuer vivre en fauteuil roulant ,et c'est chaque fois avec une immense tristesse qu'il voyait disparaître ses amis et ses parents proches.

ll s'est éteint le samedi 18 octobre après un combat de 3 mois alors qu'il séjournait à « I'EHPAD de Carmableu» à Carcassonne.

Qu'il nous soit permis de présenter nos très sincères condoléances à Hélène,son épouse,à son fils Jacques,à sa famille,à ses amis et à toutes les personnes touchées par sa disparition.
 

10:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

21/10/2014

RENCONTRE DES CABARDES : HISTOIRE,70ème anniversaire de la tragédie de Trassanel.

    AUTOUR DE LA GROTTE DES MAQUISARDS : LA RESISTANCE.

 Jean-Claude CAPERA Président de l’association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès », vous invite à une nouvelle Rencontre des Cabardès à l’occasion du 70ème anniversaire de la tragédie de Trassanel.

En effet la grotte du maquis à Trassanel, occupe une place stratégique en ce qui concerne la Résistance dans le Cabardès.

En premier lieu, elle sert de refuge pendant une période de 5 à 6 mois à une vingtaine d’hommes, pour la plupart réfractaires au S.T.O…

C’est également dans cette grotte qu’en janvier 1944, se forme un nouveau maquis (avec à sa tête Antoine Armagnac).

Huit mois après, de passage dans ce même lieu, celui-ci est attaqué par les soldats de la Wehrmacht et il subit de lourdes pertes.

C’est ce que tentera d’illustrer le diaporama présenté à Limousis par Paul Agnel le vendredi 24 octobre à 20 h 45, salle polyvalente.…

15:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

13/08/2014

Christian s’en est allé.

 Il a été emporté lui-aussi, victime du mal du siècle.  

On le savait malade depuis de nombreuses années, mais il rebondissait toujours.
Malgré plusieurs alertes, il revenait toujours avec une « pêche » qui étonnait sa famille, ses amis, son entourage.   Et on se prenait à espérer…

Il s’est battu durant 25 longues années et a été courageux, très courageux, nous donnant à tous et aux siens, une leçon de ténacité. Tous l’ont épaulé, soutenu, choyé, aimé. Personne ne l’a abandonné et nombreux ont été, à le côtoyer pour sa gentillesse et son dévouement.

Il s’est éteint à la fleur de l’âge entouré de parents admirables. Ses frères, son père et surtout sa mère, omniprésents jusqu’à la fin, l’ont accompagné de tout leur amour durant toutes ses épreuves…

Attachant, Christian l’était, et c’est facilement qu’il liait des connaissances avec son entourage, qui, à son tour le lui rendaient bien.

Ultra-sportif et passionné de tous sports, Christian a touché à tout ; au football en cadets à l’ES Villegailhenc, aux côtés de l’emblématique Charles , au vélo sur route, au VTT à Aragon, où il excellait, à la course à pieds, au ping-pong (section de l’AREP dont il a été responsable) , et à la pétanque dernièrement, dont il a été à l’origine du renouveau du club.

Amoureux de la nature et très près d’elle, il a eu à cœur de créer pour son plaisir, un chemin, un passage dans la broussaille de la Bade : « son » chemin de randonnée aménagé d’aires, de sites visuels, fléchages et « assiétadous » .Il y a consacré beaucoup d’énergie et de temps.. Il lui fallait ça..C’était son échappatoire ; ça lui permettait de s’évader, d’oublier sa maladie qui le minait, et contre laquelle il luttait de toutes ses forces et sans relâche..

Christian a toujours lutté contre elle et jusqu’à son terminus.Il avait 48 ans..Et au final,elle s’est avérée la plus forte.

Alors, les amis, lorsqu’un jour, en sillonnant la Bade et le « sentier Christian Miramont »,(tout proche du chemin de randonnée municipal), pensez très fort à Christian. Il vous guidera et vous accompagnera tout au long du chemin, étant persuadés qu’il est à vos côtés, juste au bord du chemin…tout près de vous…
Non ,le fil n’est pas coupé…

Christian, pourquoi serions-nous hors de ta portée seulement parce que tu nous a quittés ?? Tu restera toujours avec nous.

   Christian Miramont n'est plus depuis le 07 juillet 2014Christian Miramont n'est plus depuis le 07 juillet 2014  .JPG

22:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |