28/08/2017

L’ancêtre de la Sécurité sociale

Dans la droite ligne ligne de l’œuvre charitable de St Roch, qui a consacré sa vie aux pauvres et à leur venir en aide, des « sociétés de secours mutuels », reconnues d’utilité publique se sont créées dans nos villages (vers 1860/1870 ). Nous l’avons évoqué dans un précédent article sur St Roch.

A cette époque, seuls les riches avaient les moyens de se soigner et la solution pouvait venir des sociétés de secours mutuels. Ouvriers et patrons cotisaient, et les fonds recueillis servaient à payer les frais médicaux des ouvriers les plus démunis, frappés par la maladie.

A Villegailhenc, sous l’impulsion du maire André Montagné, « la société de secours mutuel St Roch » a été fondée en 1861. Sa devise était : « Aimez-vous comme des frères ». La solidarité s’organisait déjà…En 1908, l’on sait que le secrétaire adjoint de la société de secours mutuel du département de l’Aude était Mr Amiel de Villegailhenc. Ces sociétés étaient donc fédérées sur le plan départemental.

Le dernier président de la société locale de secours mutuel St Roch a été monsieur Elie Blanc, père d’André et Auberte. Cette société a été dissoute il y à une trentaine d’année.

Il existe toujours à l’église la chapelle St Roch avec sa statue (la chapelle qui touche les fonts baptismaux), et la bannière de la mutuelle est encore bien conservée. Elle est déposée à la mairie.

 Les villages aux alentours possédaient chacun leur propre société de secours mutuel. Ainsi, Conques en possédait deux : St Joseph et St Charles. Cuxac-Cabardès avait St Joseph et Peyriac, l’Union. C’était en fait, la préfiguration de la Sécurité Sociale de nos temps modernes créée en 1947.

  Sur nos photos, Jean Bayssette, notre historien local et mémoire du village, aujourd’hui décédé, nous la présente. Sur l’autre face est gravée la devise de la société « aimons nous comme des frères » en lettres d’or sur fond bleu.                                                                                            DSCN0016.jpg

DSCN0015.jpg

11:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.