16/10/2016

Aimé Petit nous a quittés

Il a été longtemps, très longtemps, notre carillonneur attitré, sonnant matin, midi et soir l’angélus et les offices et événements heureux ou malheureux de notre village.

Pour ce faire, trois fois par jour, il « escaladait » les 83 marches d'un escalier pentu, souvent branlantes ,au mépris du mauvais temps, des toiles d’araignées, de l’obscurité parfois, pour accéder au clocher et à l’antique clavier du carillon pour faire « chanter » les cloches (le mot n’est pas trop fort pour qui savait écouter).

Modernisation oblige, le clavier mécanique, (auparavant en haut du clocher) a été électrifié , automatisé et descendu au rez-de-chaussée de l’église.

Consciencieusement, religieusement même, AIME aimait prendre le relais des automatismes lors des événements occasionnels locaux.

Corrélativement, la vieillesse, puis la maladie d’AIME ont pris le dessus. Le son des cloches, sans avoir complètement disparu, n’a pas eu la même résonance.

AIME s’est éteint et le « glas » a sonné pour lui…Lui, qui l’a maintes et maintes fois sonné pour les autres...depuis son clocher.

Bien heureusement, son « élève » PIERROT assure aujourd’hui sa relève.

Un grand merci AIME pour ta générosité, ta constance et ton altruisme ta vie durant ; pour ta naturelle modestie et ta gentillesse aussi.

Qu’il nous soit permis de présenter à SIMONE, son épouse, à ses enfants , petits enfants et à toute sa famille nos très sincères condoléances.

  Après l'électrification des cloches,AIME au clavierIMG_7839.JPG

 

16:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.