14/08/2015

Un village dans la peine .

En pleine force de l’âge, JEAN DINNAT lui, l’enfant de Villegailhenc et du Four à chaux s’en est allé, victime d’un stupide accident du travail.

Un modèle de vaillance nous a quittés !

Lui, l’ami de tous par excellence, qui était l’illustration  parfaite de la joie de vivre, entouré de   l’affection de sa famille et de ses amis (et Dieu sait qu’ils sont nombreux).

Le départ de Pierre, son papa a fait de lui le gestionnaire de cette belle propriété, façonnée jour après jour, et dont il était si fier. Son travail au quotidien et loin s’en faut, ne l’empêchait pas de porter aide et assistance à son prochain avec cette gaité qui illuminait son visage et son sourire permanent sur ses lèvres.

Il avait toujours un mot gentil pour celui ou celle qu’il approchait.

JEAN, c’était le fils unique, et ANNE MARIE sa maman faisait l’objet de toutes ses attentions et de tout son amour. Sa disparition cause une peine immense autour de lui.

Les tracteurs et les voitures étaient ses passions.. et son tracteur l’a tué en ce 16 juillet 2015.

Regards, tristesse, émotions sont là pour attester que tout le monde a fait bloc autour de sa dépouille et de sa famille.

Connu à cent lieux à la ronde pour ses activités viticoles, tous ont tenu à l’accompagner à sa dernière demeure.

Un voile de tristesse et de peine recouvre ce coin champêtre du Four à Chaux et au-delà sur Villegailhenc.

Mais la vie continue. Nous devons nous inspirer de son action, de son dévouement, de son activité et de sa joie de vivre, parce que JEAN, c’était tout cela à la fois.

JEAN DINNAT, tu resteras à jamais ancré dans nos mémoires et dans nos cœurs.

Sincères condoléances à tous ceux que ce deuil affecte.Le sourire de JEAN.jpg

                 

LE SOURIRE DE JEAN ET  SA JOIE DE VIVRE.

 

 

22:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.