28/11/2014

Et Charles nous a quittés

 Sur la pointe des pieds, sans presque crier gare, Charles Rajol nous a quittés à l’âge respectable de 90 ans. Son épouse Paule était à ses côtés.

Il avait passé une retraite paisible et ô combien remplie..

Natif de Villalier, Charles est venu rencontrer Paule à Villegailhenc, village où ils ont vécu, aimé, et qu’ils n’ont plus quitté. De leur union, sont nés Monique et Daniel .

Sportif de toujours,(« esportif » comme il disait..), dans les années 50 et comme les adultes de sa génération, il a joué au ballon ovale à XV mais aussi à XIII au sein de l’ASV XIII, sur le stade improvisé, rocailleux et caillouteux, de La Bade, contre les équipes rugueuses des alentours.

L’équipe locale ayant sombré, faute de combattants, Charles à eu l’opportunité de monter dans la foulée, l’ASV bouliste (la longue, très en vogue à l’époque)le 19 juin 1954,et dont il a été le président durant plus de 58 ans,un record ;(dissolution au 31 décembre 2012).

La fibre sportive en lui étant toujours présente et en même temps, il a été l’infatigable président du foot local durant de nombreuses années, au « four et au moulin »,disponible de tous les instants, et au service des nombreuses équipes de jeunes  et des équipes premières engagées en compétition.

Dans toutes les associations du village, il aura adhéré, et comme si cela ne lui suffisait pas, il est devenu, à sa retraite, l’actif secrétaire départemental des artisans de l’Aude.

Sa vie professionnelle, il l’a passée comme ouvrier d’usine à la "Soméca"

Débordant d’activité, insatiable, et après son boulot, il était coiffeur pour hommes (bon nombre de têtes mâles  ont subi l’assaut de ses tondeuses et ciseaux..),pour améliorer son ordinaire, dans le salon de coiffure de son épouse Paulette.IMG_2500.JPG

Boulimique, Charles a été aussi conseiller municipal aux côtés de Jean Bergé son maire.

Ancien combattant, il adhérait à l’association locale.

L’homme aux multiples casquettes a été aussi, un animateur polyvalent du club du 3ème âge. Ami de tous, il prenait grand plaisir à « nommer » au loto (place qu’il affectionnait particulièrement pour commenter à sa manière les « boulottes »).

De part ses nombreuses activités sportives et éducatives, Charles a reçu de nombreuses distinctions locale,(médaille de la ville) et départementales (jeunesse et sport, boules…).

Mais ce qui l’avait le plus touché, fut sans aucun doute l’inauguration très officielle par la municipalité du boulodrome de jeu lyonnais portant son nom de son vivant, lui portant estime et affection.

C’est sûr,Charles aura marqué le village de son empreinte indélébile.

Ca y est, tout semble avoir été dit ou presque ; Charles sera difficilement remplaçable. Ce fut une « figure locale » au sens noble du terme.

Là où il se trouve, imaginons pour le plaisir, les mémorables parties de boules qu’il doit jouer avec ses amis disparus :Modeste, Lucien, Ernest,Jacques, Néné,(son compère,il y a peu de temps décédé), René, Jean, Antolino….

                             Adieu Charly..chapeau bas l’ami..Merci pour tout..

 Avec son compère et ami Jean Loubetseptembre 2008 049.jpg

23:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.