28/10/2014

NENE s'en est allé après son ultime combat.

Il est arrivé durant l' hiver 1954 au bureau de postes de Villegailhenc en qualité de receveur-distributeur des PTT.
Il distribuait le courrier à pied le matin, non seulement au village, mais aussi dans les domaines des alentours ( La Pomme, Jouclary, La Bouriette, Le Thou). L'après midi il était affecté au bureau pour servir les usagers et pour assurer la gestion comptabilité.

Très vite , il a souhaité s'intégrer au village et a été membre actif dans les différentes association du village ( sport boules lyonnaise, avec Charles Rajol, amicale laïque, avec Mrs Brunac et Bernat).

Loubet Jean dit"Néné",nous a quittés à l'âge de 91 ans

Groupe Théâtral 1965.jpgUn grave accident de voiture en présence de son fils Christian l'immobilisa 3 mois et l'éloigna du travail durant 9 longs mois.

Il aimait particulièrement le football , lui, le toulousain mais il a aussi su, lentement apprécier le rugby à 13. Il était présent sur les stades pour suivre les équipes villegailhencoises mais aussi carcassonnaises.

ll participa pleinement à la révolte de 1968, lui qui avait connu 1936.

Dés 1970,il manifesta son intention de monter en grade en devenant receveur de 4 ème classe. En 1971 , il quitta Villegailhenc pour un village des Landes ( Le Muret)..
Sa famille n'ayant pu,s'intégrer à cause du climat,de l'éloignement des parents etc..) 1 an plus tard , il eut l'opportunité de revenir dans I'Aude plus spécialement àThézan des Corbières.

Le décès de sa mère, qu'il adorait particulièrement   le rendit morose pendant longtemps,(Son père ayant mis fin à ses jours alors qu'il était jeune)  tout comme la maladie récurrente de son fils Claude .

En 1977,un drame terrible survint: le décès par accident de son fils Christian.

Dans l'incapacité totale de poursuivre son travail , il prit sa retraite dés novembre 1977 .
 Il ne parvint que des années plus tard à surmonter cette douloureuse épreuve .Entre temps , il eut l'opportunité d'acquérir une maison au lotissement du Trapel pour y vivre le reste de sa vie avec son épouse.

Un deuxième coup du sort, quelques années plus tard, l'empêcha définitivement de jouir pleinement de sa retraite, malgré les voyages que son épouse et lui ont effectué en France et à l'étranger.

Même s'il n'avait pas l'occasion de voir souvent ses 2 petites filles,cause éloignement,il était toujours très heureux et fier de leur présence.
Il était très intéressé par la poésie,et de temps en temps,il lui arrivait d'écrire des poèmes empreints de mélancolie. Ses thèmes privilégiés: l'amour pour les autres,la soif de justice et de liberté,le refus de la guerre,la famille.

 Homme de conviction et combattant pugnace, il milita à la CGT retraités, et à I'ANARC,( combattants volontaires de la résistance).

La maladie commença alors à lui rendre la vie difficile et, dés l'âge de 84 ans et la mort dans l'âme, il dut continuer vivre en fauteuil roulant ,et c'est chaque fois avec une immense tristesse qu'il voyait disparaître ses amis et ses parents proches.

ll s'est éteint le samedi 18 octobre après un combat de 3 mois alors qu'il séjournait à « I'EHPAD de Carmableu» à Carcassonne.

Qu'il nous soit permis de présenter nos très sincères condoléances à Hélène,son épouse,à son fils Jacques,à sa famille,à ses amis et à toutes les personnes touchées par sa disparition.
 

10:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Les commentaires sont fermés.