26/04/2017

UN PEU D’HISTOIRE LOCALE EN CES VACANCES DE PAQUES

La Croix de mission de la place de la Rose d’Argent.

Les instruments de la passion.

La croix de mission qui trône sur la place de la rose d’argent, juste à côté de l’église évoque les « instruments de la passion ».

Cette croix, datée de 1817 en fer forgé d’une hauteur de 3m50 environ sur un socle en grès du pays portant l’inscription en creux : « REGNANTE LUDOVICO XVIII » en partie effacée par l’usure du temps). La partie en fer forgé et tôle mince représentant les « instruments de la passion » a beaucoup souffert de la rouille, notamment le coq « du reniement » qui dominait la croix (voir une photo d’époque ancienne début du XX ème siècle qui montrait la richesse et la précision de l’oeuvre). La croix a été restaurée sommairement vers les années 50. Depuis, elle ne cesse de se dégrader.

La croix n'est pas seule vénérée. La dévotion du Moyen-Âge embrasse dans le même culte tous les instruments de la passion que le groupe a en une sorte de trophée, appelée les armes du Christ. On leur attribuait une vertu magique comme au signe de croix.
Ce motif, essentiellement populaire, malgré son caractère héraldique, accompagne fréquemment les images du Christ de pitié, ou de la messe de Saint-Georges auxquelles étaient attachées d'innombrables indulgences.
Les éléments qui entrent dans sa composition se sont peu à peu multipliés.
Au XIIIe siècle, ils étaient réduits à six : la couronne d'épines, la colonne et les verges de la flagellation, la croix, les clous, l’éponge et la lance de la transfixion.
Au XVe siècle, le rebut se complique. On ajoute les trente deniers de Judas, alignés ou tombant en cascade d'une bourse renversée, la lanterne de Malchus et son oreille attachée au coutelas de Saint-Pierre, le coq du reniement, une tête qui crache, la main qui soufflète le Christ, la colonne de la flagellation, l’aiguière (bassin du lavement des mains de Pilate), le voile de Véronique, la robe sans couture et les dés qui servirent à la tirer au sort, le marteau qui enfonça les clous, l'échelle et les tenailles de la descente de croix.
Quand ces instruments ne sont pas disposés en panoplie, ils sont portés par des anges qui jouent le rôle de tenants d'armoiries. L’angelot qui porte la bourse de Judas essuie une larme du coin de l'œil.
Les anges présentant les instruments de la passion figurent souvent au « tympan » des portails des cathédrales, dans la scène du jugement dernier

Voir la finesse des éléments de la croix en début de ce XXe siècle

PICT0490 1.jpg

 

23:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

22/04/2017

Assemblée générale élective de l’amicale des Séniors

 –Reconduite du conseil d’administration.

Samedi 01 avril 2017 s’est déroulée l’assemblée générale de l’Amicale des Seniors  à la salle polyvalente de Villegailhenc.

Après que les comptes rendus d’activité, moraux et financiers aient été approuvés à l’unanimité.

Il a été procédé à l’élection, conformément aux statuts, des membres du conseil d’administration pour  pourvoir aux 6 places vacantes statutairement.

On été élus ou réélus : Mme, M. Jean SEGURA, Mme Michelle SEGURA, Mme  Viviane QUINTILLA, Mme  Eliane SAXE, Mme Nicole GALAUP, M. Alain POTTIER.

Après la clôture de l’assemblée par sa Présidente, comme chaque année, les adhérents et adhérentes se retrouvés autour d’un bon repas, offert par l’Amicale, préparé par BERAIL Traiteur et servi par nos bénévoles et animé par Pyrénées Musette ; quel plaisir de voir la piste de danse pleine… !

Cette « nouvelle » composition impliquait une réunion du Conseil d’administration pour redéfinir les responsabilités. Elle s’est déroulée mardi 11 avril 2017 : ont été reconduits à leur poste : Présidente, Mme SEGURA ; Vice-présidents, Mr MASOT et Mme VELASCO ; Trésorier, Mr SEGURA assisté de Mme MARTY: Secrétaire Mme GALAUP assisté de Mr LINGOIS ; les autres membres participant activement aux décisions collégiale de notre association.

Nos activités se résument en grandes  orientations :

Les goûters Loto – Les repas animés trimestriels – les Sorties ou voyages d’une journée – l’atelier du mercredi ou jeudi – la journée portes-ouvertes -  les concours de belote – distribution des Brioches de AFDAIM et nouveauté atelier de couture ou tricot.

Cette dernière activité programmée à la demande de la Municipalité dans le cadre des temps d’activités périscolaires, elle s’adresse aux enfants inscrits aux TAP  et dans le cadre du rapprochement intergénérationnel.

Elle se déroulera tous les mardis à partir de la rentrée scolaire de Pâques  15h45 dans un premier temps réservé à l’initiation au tricot. La couture programmée pour la rentrée de septembre.

Enfin après que le programme des prochaines activités ait été défini ; notamment la sortie du 14 mai 2017 devant mener les adhérents mais aussi toutes les personnes du village  désirant se rendre au Pas de la Case. Le Bureau a décidé de confirmer en tant que Président d’Honneur Mr le Maire de la Commune et de nommer Mme Aline MALVY  Vice-présidente d’Honneur (au Conseil d’Administration pendant  de nombreuses années à L’Amicale et au Club du 3°âge).DSCN0587.JPG

F.L

22:08 Publié dans Amicale des seniors | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

19/04/2017

Connaissez- la salle 770 ?

Située route de Ventenac, à Villegailhenc,la Salle 770 est ouverte à tous les musiciens du territoire et répond en partie à une demande de plus en plus forte d'accès à des lieux de répétition, faute d'autres locaux adaptés sur le carcassonnais.

Géré par une association composée de musiciens des groupes Tombstone et The Sexopath, ce projet fédère déjà plus d'une quinzaine d'autres formations, soit plus de 50 professionnels et amateurs, dans tous les styles.

Traitée acoustiquement, équipée d'une sono, de différents amplis guitare et basse, d'une batterie, la Salle 770 est ouverte tous les jours, à des horaires flexibles permettant au plus grand nombre de pouvoir l'utiliser.

N'hésitez pas à vous renseigner !
Contact Salle 770 – 06 88 78 95 37 (Guilhem) / 06 73 98 56 39 (Elodie)

11bouge de Carcassonne et la Salle 770 s'associent pour une rencontre musicale avec Pulcinella à Conques.

A l'occasion du concert de Pulcinella programmé par l'association 11bouge le samedi 22 avril à 20h30 au Théâtre de Conques-sur-Orbiel, une rencontre avec le groupe est proposée aux musiciens locaux dans la Salle 770, espace de répétition situé à Villegailhenc.

Cet échange autour du répertoire et des compositions du groupe qui interprète un jazz innovant et métissé aura lieu de 17h à 18h30, à Villegailhenc une bonne occasion de découvrir ce lieu de répétition, récemment rénové et géré par une équipe dynamique qui souhaite pérenniser le projet en se professionnalisant.

Samedi 22 avril à 20H30 à Conques– Rencontre Musicale avec le groupe Pulcinella / Gratuit (dans la limite des places disponibles) - inscription obligatoire au 07 68 58 23 79 / mediation@11bouge.com

La salle 770,espace de répétition géré par une équipe dynamique et professionnelle.Salle 770 Villegailhenc.JPG

23:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Villegailhenc en fête

En attendant la fête locale qui se déroulera les 4,5,6,7 août 2017,le comité des fêtes organise le Samedi 22 avril à partir de 19H30,un repas suivi d’une soirée dansante en la salle polyvalente de Villegailhenc.

Un cassoulet géant, concocté par le traiteur Bérail de Cépie,vous sera servi par les membres du comité des fêtes pendant que l’orchestre « les Zik’goto » assurera l’animation.(penser d’amener vos couverts).

Pour finir en beauté, le DJ Bob Dassin prendra les platines pour une soirée dansante, mélangeant musique d’hier et d’aujourd’hui pour régaler petits et grands.

Toute l’équipe du comité des fêtes souhaite voir les villegailhencois et leurs amis, nombreux pour partager ce bon moment de convivialité.

 Une équipe soudée pour des fêtes de qualité. Fête d'hiver 22 avril.jpg

00:14 Publié dans comité des fêtes | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

16/04/2017

Un double vernissage à Villegailh’art en mairie

En présence de Michel Sgiarovello,maire adjoint (maire empêché), de Stéphane Giménez,président de l’association Villegailh’art et de nombreux de leurs amis et représentants associatifs, l’on a procédé au vernissage des expositions des peintures sur toile d’Olivia Gidon et de Christian Vandaele .

Chacun à leur tour, ont expliqué leurs œuvres et leur façon de peindre. Avec originalité pour un Christian volubile et très en verve….

Tous deux ont été félicité par M. Sgiarovello qui invita l’ensemble des présents à lever le verre de l’amitié.

Cette double expo sera à découvrir tout le mois d’avril.

En fond d’expo : Olivia Gidon ,Christian Vandaele Michel Sgiarovello et Stéphane GiménezDSCN0592.JPGDSCN0596.JPG

22:27 Publié dans Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Goûter pascal pour l’amicale des seniors

L’assemblée générale de l’amicale s’est tenue dernièrement, mais il ne faut pas oublier pour autant le prochain goûter mensuel.

Ce dernier se déroulera le jeudi 20 avril à partir de 14H au foyer municipal et sera agrémenté de chocolats et précédé du loto traditionnel où chacun pourra se divertir et espérer gagner un des paniers mis en jeu.

L’on fêtera bien entendu les anniversaires des adhérents nés en avril.

A noter que le bureau de l’amicale organisera  une journée libre au Pas de la Case le dimanche 14 mai, ouverte à tous au prix de 16€50 (transport uniquement et payable à la réservation) départ 7H30 devant la mairie et retour dans l’après-midi.

Réponse souhaitée avant le 05 mai auprès de la présidente au 0468770334

21:02 Publié dans Amicale des seniors | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

14/04/2017

TRADITION : LA SEMAINE SAINTE AUTREFOIS

La semaine sainte d’autrefois était une semaine d’intense activité et de ferveur.

Souvenez-vous : pendant la messe du jeudi Saint, à l’élévation, les cloches sonnaient à toute volée avant de partir pour ROME. Elles ne reviendraient que le dimanche de Pâques.

 Les enfants de choeur:il fallait quand même que les paroissiens connaissent les horaires des offices.

C’était la mission qui était confiée pendant trois jours aux enfants de chœur.
Pendant trois jours donc, en grande tenue, ils parcouraient les rues du village en agitant bruyamment sonnettes et crécelles en criant à tue-tête « Al prumier del ofici….al prumier del sabat »
Le spectacle était pittoresque et les enfants de chœurs de l’époque n’auraient pas cédé leur place pour un empire.

Il y avait foule à ces cérémonies et l’on pouvait écouter le vendredi Saint jusqu’aux moindres détails du récit de la passion du Christ.
Le mercredi des Cendres et le vendredi Saint étaient rigoureusement sans viande ;cette interdiction était rigoureusement respectée.

La tradition des œufs : ceints de l’écharpe rouge, les enfants de chœur étaient autorisés à quêter des œufs dan le village et dans les fermes environnantes. Chaque famille sollicitée par eux avaient cœur à leur en offrir quelques douzaines posées délicatement au fond d’un panier en osier porté par les plus grands :il fallait faire attention à ne pas les casser et à la fin, le partage se faisait équitablement à la grande satisfaction de tous.
A cette époque là, et sans exception, tous les enfants enviaient les enfants de chœur .

D’où vient cette tradition ? qui veut que l’on offre des œufs de Pâques ?

Un vieux manuel d’instruction religieuse est livrée à notre réflexion (abbé Bouvet en 1913,notion d’instruction religieuse).

La résurrection des corps, on la rappelait par la représentation d’un coq..le coq annonce l’aurore; ainsi, le corps dans le tombeau attend l’annonce de la résurrection. On la figurait aussi par les œufs. En effet, les œufs semblent morts, et pourtant, ils contiennent la vie. Lorsqu’il se briseront, des êtres vivants, les petits poussins s’en échapperont. De même, les tombeaux semblent ne renfermer que la mort, et pourtant, à la fin du monde, ils s’ouvriront et les corps ressuscités en sortiront. C’est pour cela que l’on mettait souvent des œufs dans les tombeaux.

C’est pour cela aussi que l’on distribuait et que l’on distribue toujours, de nos jours, des œufs en chocolat le jour de Pâques pour rappeler que notre Seigneur est sorti vivant du tombeau.

Qui d’entre-nous, pendant son enfance n’a pas guetté les vases de fleurs et autres endroits cachés, à la recherche d’œufs de Pâques en chocolat, apportés par la généreuse cigogne ?

De nos jours : ces gentilles coutumes on pratiquement disparues : les cloches ne vont plus à ROME et parfois le récit de la Passion est quasiment écourté.
Dans nos villages, nous déplorons l’absence des enfants de chœur, mais Pâques sera toujours le symbole de la foi, de l’espérance et du renouveau.

Chez nous, à Villegailhenc, cette ferveur semble encore rester intacte sous l’impulsion de notre évêché. Tous les croyants se rassemblent encore dans notre église, pour exprimer leur foi pendant une semaine de prières.
                               Notre clocher renferme un carillon de 15 cloches envié des villages environnants

                               Les acolytes et l'abbé RAYNIER dans les années 50.Sachez les reconnaître.

DSCN0567.JPGL'abbé RAINIER et ses acolites.jpg

 

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | | |